À propos de Jean-Phi

Un baroudeur au parcours atypique

Né à La Brévine, il grandit au sein d’une famille de boulangers.

Après quelques années d’études commerciales au collège Champittet à Lausanne, il part en 1970 en Suisse alémanique pour apprendre le métier de boulanger-pâtissier-confiseur. Au terme de sa formation, il effectue un stage d’une année en Amérique du Nord en tant que pâtissier dans les plus grands hôtels. De retour en Suisse, il obtient sa maîtrise fédérale et décide alors de reprendre l’entreprise familiale devenue centenaire en 1984. En 1988, il vend l’entreprise pour acquérir un centre de production industrielle de pâté en croûte aux Ponts-de-Martel.

En 2000, attiré les voyages, le sport et l’aventure, il vend son entreprise.
Il pratique le sport automobile, participe au championnat suisse des rallyes ainsi qu’au Championnat d’Europe. Il termine sa carrière en étant le seul pilote suisse à avoir participé au rallye d’Australie (manche du Championnat du monde).

Jean-Philippe a le privilège de bénéficier de la confiance d’Olivier Burri (multiple champion suisse des Rallyes) qui l’engage en 2001 comme navigateur. L’équipage s’illustre dans l’histoire du sport automobile helvétique, puisque Burri et Patthey sont les seuls Suisses à avoir marqué un point au Championnat du monde WRC sur les routes du rallye de Monte-Carlo.

En 2002, il rejoint Mike Horn, qui l’a sollicité pour devenir son bras droit sur l’expédition ARKTOS. Un périple de quatre ans les emmène autour de la Terre au niveau du cercle polaire arctique.

S’en suivent…

  • la traversée de l’Australie en char à voile,
  • l’ascension de Mustagh Ata en Chine à 7600 M,
  • une Expédition en Géorgie du Sud avec Jean Troillet en passant le Cap Horn à la voile…

En 2008, Jean-Philippe bat le record de la traversée des Amériques de l’Alaska à la Terre de Feu à vélo.

En 2009, Jean-Philippe parcourt la route des hautes Alpes reliant Thonon-les-Bains à Menton  : 680 km, 16 cols, 17’000 m de dénivelé en 1 étape de 43 heures.

En 2016, une année après avoir bénéficié de l’opération d’un quintuple pontage coronarien, il prend le départ du Tour de France au Mont St-Michel 2 jours après le peloton des professionnels et le termine 1 jour avant n’ayant pas pris les 2 jours de repos et ayant effectué les deux étapes contre la montre le même jour.

A cette occasion il créée l’association Tour du cœur et avec un comité ad hoc ils récoltent une somme de CHF 50 000.- qui sera remis au professeur René Prêtre qui années après années intervient dans le monde pour sauver des enfants atteins de maladie cardiovasculaires.

Etc.

Et l’aventure continue…